Le Kilim, une page d’histoire

tapis Kilim uniqueLe Kilim vient d’Anatolie en Turquie, carrefour des civilisations anciennes entre l’Orient et l’Occident. Né de la créativité féminine, il est réputé pour la beauté et la diversité de ses couleurs.

Les Kilims authentiques ont été réalisés essentiellement par les femmes et selon une méthode du tissage à plat, d’où son nom kilim, ou gelim qui provient du persan. Certains, appelés djidjim, sont ornés d’une broderie spécifique et d’autres portent la signature (ajout de perles, nœuds) de la créatrice.

Les Kilims représentent à la fois la mémoire et l’identité des peuples sédentaires, nomades et semi-nomades qui les tissent. Chaque famille, chaque tribu et chaque village a son propre style: couleurs chatoyantes ou sobres, décors complexes ou épurés suivant les régions. Leurs motifs constituent une forme d’écriture symbolique.

tapis kilims de toutes les couleursA l’origine, le Kilim servait de couverture et protégeait le sol des mosquées et des yourtes. Valeur sûre pouvant être troquée, il complétait les trousseaux de mariage ou de naissance.

Les matériaux les plus fréquemment utilisés sont la laine, le coton, le poil de chameau, la soie, le chanvre et/ou le poil de chèvre.

Les couleurs du Kilim, toutes d’origine végétale, minérale ou animale, étaient fabriquées artisanalement par décoction, macération ou autres procédés. Les laines étaient teintées dans des chaudrons, apportant toute la richesse des nuances.